Crónicas de Gabacho

L’Argentine, entre Bio et Monsanto

Ameripolitica

Par Eva Cantele

Ambassadrice des produits transgénique un jour, l’Argentine est en train de virer de bord. Son nouveau crédo ? La qualité et non plus la quantité, comme au temps où elle fraternisait avec le géant Monsanto. Désormais, « les produits d’agriculture organique » se forgent non seulement une place sur le marché mondial du « bio » mais commencent également à séduire le panier de la ménagère argentine. Retour sur la trajectoire de l’Argentine, entre bio et Monsanto.

En 2013, conformément aux données de la SENASA – Service national de la santé et qualité agroalimentaire –  la superficie exploitée sous le modèle « organique », équivalent argentin de notre fameux label « bio » européen, a atteint 3,8 millions d’hectares, contre 3,2 millions d’hectare en 2001. De cette expansion, ont été consacrées un peu plus de 3 millions d’hectare à l’élevage contre 2,8 millions en 2001 et 65,5 mille hectares correspondent à la production végétale, contre 63,7…

View original post 1 605 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le novembre 27, 2014 par dans Uncategorized.

Sur la Twittosphère

%d blogueurs aiment cette page :